Ouest. Conseil Régional : Focka Focka, le Général de Biya

0
358

Le tout premier président de la Région a le profil du poste. Élu de base, il a fait ses preuves dans le parti et sur le terrain. Son élection n’a surpris que les naïfs.

Jules Hilaire Focka Focka a été porté à la tête de la Région du soleil couchant le 22 décembre 2020, au terme d’un scrutin historique empreint de suspens et de conjectures. Anxieuses, les populations s’interrogeaient en effet sur l’identité des happy few qui formeraient le premier Bureau de l’Exécutif régional, et celle surtout de son président. Dans cette ambiance de supputation, les observateurs non avertis ne donnaient pas cher de la peau du Dr Focka.

Jules Hilaire Focka Focka

Le magazine Jeune Afrique en ligne par exemple, se muant en mage, écrivait : « La candidature de l’ancien délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam, Emmanuel Nzété, n’ayant pas été retenue, c’est bien ce Bamiléké de Bandjoun qui tient la corde pour la présidence de l’Ouest. Ancien patron des Brasseries du Cameroun, André Siaka a présidé le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) de 1993 à 2008. ». Le journal attribuait à l’ancien de l’École polytechnique de Paris « des soutiens de poids ».

Un général politique

Parmi ces soutiens présumés, figurent Jean Nkueté, le SG du Comité Central du RDPC, et Édouard Akame Mfoumou, ancien ministre de l’Économie et des Finances (de 1996 à 2001) « et proche du chef de l’État, Paul Biya ». Une évidence a pourtant échappé à nos médiums : le caractère essentiellement et éminemment politique de l’affaire ; car seuls les états de service priment dans ce domaine. À cet égard, Focka Focka avait des arguments probants à opposer à ses concurrents médiatiques. Président de la section RDPC de la Mifi-Centre, au cœur de la Région, il a été jusqu’ici mené toutes les batailles très souvent victorieuses, du parti. Ce médecin du travail est donc un Général d’active.

Ancien maire de Bafoussam 1er, Focka Focka y avait montré ses qualités de gestionnaire intègre, rigoureux et visionnaire. Ainsi dès 2015, il doublapresque le budget  de la commune, le portant de 574 486 805 FCFA à FCFA 1 200 577 460. Du jamais vu ! De même, il implémenta une coopération internationale intense avec les villes de Sfax en Tunisie, Le Mée-Sur-Seine et Loos-En-Ghoelle en France ; sans oublier l’ambassade de Chine au Cameroun. Il participa aux Africités au Maroc, à la Foire de Ghouanzhou en Chine, fut présent dans les délégations camerounaises en Turquie et au Japon.

Ces actions, entre autres, lui valurent de nombreux prix prestigieux tels que celui de première meilleure commune de la région de l’ouest  et 5ème meilleure commune au niveau national en 2019 dans le cadre du guichet de performance organisé par le Programme National de Participation au Développement (PNDP). Ailleurs, où le mérite est reconnu et valorisé, Focka Focka eut été reconduit triomphalement. Nul n’est prophète chez soi, hélas ! Pragmatique, conscient de ses rares qualités, plutôt que des ambitieux caporaux, Paul Biya placé son valeureux général à la tête de la Région. Cet homme de principes a l’aura et la poigne pour tenir tête aux autorités administratives.  

Annonce