Mifi. Un préfet neuf pour calmer le jeu avec le Président de Région

0
202

Il a été présenté aux populations le 18 janvier 2021 à la place des fêtes de Bafoussam. Entre autres missions, il devra améliorer les relations avec l’Exécutif régional.

27 ans dans le commandement, 2ème séjour dans la Région de l’Ouest. Tel est, ramassé, la présentation qu’Awa Fonka Augustine a faite de Koulbout Aman David. Cet administrateur, qui vient du Dja et Lobo dans le Sud, fut déjà Préfet des Bamboutos à Mbouda il y a quelques années. pour avoir occupé plusieurs fonctions aux quatre coins du pays, le Gouverneur l’a décrit comme un homme de grande expérience et un doyen de la Territoriale. Une expérience que le nouveau préfet devra mettre en œuvre pour arrondir les angles entre la préfectorale et l’Exécutif régional.

Une passe d’armes a opposé le préfet sortant Chaïbou, au président de la Région Jules Hilaire Focka Focka, lors de l’élection municipale de février 2020. L’ancien préfet avant la fin du contentieux, s’était empressé d’installer le maire SDF Nyang Cyrille à la tête de la mairie de Bafoussam 1er. Le dernier, jugé plus malléable, donnait facilement « le carburant du préfet », contrairement à Focka Focka. Et même si la Cour suprême a entériné ce choix, l’affectation de Chaïbou dans le Mayo Kani à l’Extrême-Nord apparait tel un désaveu. « Le Pouvoir n’a pas voulu toutefois l’humilier. Le Président de Région passant désormais avant le préfet dans le protocole, le limoger ou le maintenir ici aurait été dégradant pour lui. Mais là-bas il n’aura plus les mêmes avantages », note un observateur. 

Une ville en pleine mutation

Revenant à la cérémonie proprement dite, rappelons que le Maire de la ville de Bafoussam Roger Tafam, dans son mot d’accueil, s’est dit honoré d’avoir travaillé avec Chaïbou après son élection en février dernier. Auparavant, a-t-il révélé, il l’avait côtoyé en tant que Conseiller Municipal à la Commune de Bafoussam 3ème et Grand Conseiller à la Communauté Urbaine. Aussi Tafam a vanté ses qualités de défenseur des valeurs, sa disponibilité dans le cadre de la lutte contre le désordre urbain. A son actif également après trois ans et demi passés à la tête de la Mifi, il s’est grandement impliqué dans la construction de la nouvelle préfecture à Toket. 

Roger Tafam a salué l’arrivée de Koulbout Aman David, qui, note-t-il, intervient quand Bafoussam est en pleine mutation. Sur le plan historique, le Maire de la ville a révélé que, créée en 1926 la cité capitale régionale fut érigée en Communauté Urbaine (CUB) 17 janvier 2001. La CUB couvre une superficie de 40835 ha et comprend trois arrondissements : Bafoussam 1, Bafoussam 2 (Baleng) et Bafoussam 3 (Bamougoum), pour 427137 habitants. Si Tafam a vanté la préservation du riche patrimoine culturel qu’entretiennent les chefferies, il a déploré certaines contraintes : saturation de la zone commerciale du centre ville, désordre urbain, glissements de terrains. A ce dernier égard, le souvenir de la catastrophe de Gouache, reste vif dans les mémoires. Autant de problèmes que le préfet devra aider à solutionner.

Michel Mombio

Annonce