Balepo au pied des Monts Bamboutos

0
12

C’est une bourgade où il fait bon vivre dans l’arrondissement de Babadjou à l’Ouest Cameroun.

Les populations sont résolument tournées vers le développement avec l’appui du Chef du village, Sa Majesté Nguelewou Joseph. Un tour dans cette localité nous a permis ce matin de découvrir ce qui fait sa particularité. Le nom « Balepo » renvoie d’abord à une sorte de proximité avec le ciel. C’est dans ce sens que chacun ici s’évertue à maintenir la barre très haute dans tout ce qu’il entreprend. Les populations dans l’ensemble vivent de l’agriculture et de l’élevage. Sur le plan agricole, les produits des champs sont le taro, le maïs, le haricot, les pommes de terre et autres cultures maraîchères. Les éleveurs ont dans leurs composantes, les porcs, les chèvres et les poulets. Quelques rares personnes s’intéressent à l’élevage des lapins.

Sur le plan scolaire, le village Balepo a un Lycée Technique et un Lycée Bilingue. A côté des écoles publiques, les établissements confessionnels dans l’éducation de base appartiennent à l’Eglise catholique romaine et à l’Eglise Évangélique du Cameroun (EEC) de la Région Synodale des Bamboutos et du Nord-ouest. Le Centre de Santé Intégré est au service des patients depuis le 10 avril 1982, et vit en ce moment au rythme des travaux de construction de sa clôture. Les travaux d’installation des lampadaires solaires sont en cours ; tout comme ceux du complexe multisports en face du Foyer communautaire de Balepo. A propos de ce foyer, il est mis à la disposition du public pour la célébration des mariages, des congrès et autres réjouissances populaires.

Le traditionnel jour de marché est appelé « Bi’ih » dans la langue locale, le « Ngombale ». Le jour de la semaine y relatif se gère de manière rotative. A noter que quand c’est le dimanche, les populations lui donnent le nom de « 20 Mai » du fait de son caractère effervescent.

Le village Balepo est située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Mbouda, chef-lieu du département des Bamboutos. Pour y accéder par voie de transport en commun, le départ c’est à partir de la gare routière de Toumaka au centre urbain de Babadjou, passant par le village Bamedji qui abrite les services de la Sous-Préfecture.

Roméo Tchamaleu à Balepo-Babadjou

Annonce